3 facteurs de classement à ne pas négliger 

La bonne approche  

Toute conversation sur le référencement aborde inévitablement la question des facteurs de classement : 'X' est-il un facteur de classement ? Certains d'entre vous ne comprennent peut-être pas très bien ce que cela signifie. Les facteurs de classement sont les critères utilisés par les moteurs de recherche comme Google pour décider dans quel ordre afficher les sites internet dans leurs pages de résultats. Google se base sur plus de 200 facteurs de classement différents pour faire son choix. 

Se concentrer sur les bons facteurs est primordial en SEO. Il existe tant de facteurs parmi lesquels choisir qu'il est difficile de savoir auxquels donner priorité. Pour vous aider, voici trois facteurs de classement dont vous avez absolument besoin pour réussir.

1# L'accessibilité mobile 

Il est surprenant de voir le nombre de personnes qui envisagent de créer une application pour leur entreprise, mais qui n'ont jamais pris le temps de s'assurer que le site internet de leur entreprise offre une expérience utilisateur adéquate pour les smartphones. Si l'on prend en compte le fait que plus de la moitié des internautes n'utilise pas d'ordinateur pour surfer sur le net, il est probable que la moitié des personnes qui essayent de visiter votre site le font avec un smartphone. 

L'importance de ce facteur augmente considérablement lorsque l'on inclut également les conséquences de la mise à jour faite par Google en avril 2015 et surnommée Mobilegeddon. Depuis lors, Google donne priorité dans ses résultats aux pages web qui s'affichent correctement et se chargent rapidement sur les appareils mobiles. Les sites qui ne l'ont pas compris ont donc vu leur classement en pâtir. Ignorer l'expérience des utilisateurs de smartphone sur votre site revient à savoir que vous avez un pneu crevé, ne pas prendre la peine le changer et vous attendre à pouvoir tout de même arriver en tête de la course. 

Pour ceux qui cherchent à construire un nouveau site internet, le processus est relativement simple tant que vous pensez à intégrer les smartphones dès le début. Pour ce faire, assurez vous que le CMS que vous choisissez crée des sites adaptés aux smartphones, comme Wix par exemple. Prenez bien le temps d'évaluer les différentes options qui s'offrent à vous. 

Si vous ne pouvez pas vous permettre de tout recommencer à zéro, vous pouvez installer des plugins pour améliorer la compatibilité de votre site avec les smartphones. Le plugin AMP est une excellente option pour les utilisateurs de WordPress, Wix et de nombreux autres CMS. Depuis son lancement en 2015, le plugin a été utilisé pour publier plus de 4 milliards de pages. AMP crée une version spéciale de votre site contenant ses éléments essentiels dans un codage plus efficace et plus convivial pour les smartphones. Le temps de chargement moyen d'une page AMP est inférieur à 0,5 seconde. 

2# Le taux de rebond

Notre prochain facteur de classement est indirectement lié à l'accessibilité mobile : si les utilisateurs de smartphones visitent un site qui est lent ou qui semble inaccessible via leur appareil, ils n'y resteront pas très longtemps. Le taux de rebond représente le pourcentage de visiteurs qui consultent une page d'un site et la quitte rapidement sans consulter d'autres pages. C'est un autre facteur de classement important. Un très bon taux de rebond est un taux inférieur à 30%. Cependant, s'il est vraiment très bas, par exemple à 5%, vérifiez que votre compte Google Analytics soit bien configuré car un tel taux semble trop beau pour être vrai. Si vous avez besoin d'aide pour configurer votre compte, pensez à rankingCoach, l'application vous montre comment faire. Un taux de rebond supérieur à 60% n'est pas bon et un taux supérieur à 90% est une catastrophe. 

Un taux de rebond élevé a une incidence négative sur le classement d'un site parce qu'il montre aux moteurs de recherche que les internautes ne trouvent pas ce qu'ils recherchent sur le site qui leur est proposé sur base des mots-clés qu'ils avaient utilisés pour faire une recherche. C'est pourquoi plus un site internet a un taux de rebond élevé, plus les moteurs de recherche l'affichent loin dans leur classement. 

Nous savons que les plugins peuvent améliorer votre taux de rebond pour les utilisateurs de smartphones. Il est également important de s'assurer que la version bureau de votre site charge rapidement et s'affiche correctement sur tous les navigateurs Internet. Une excellente façon de le vérifier est d'inciter vos collègues ou amis à visiter votre site en veillant à avoir préalablement supprimé tous les cookies du navigateur pour faire comme si c'était leur première visite.

Testez autant de configurations différentes que possible (smartphones, ordinateurs et Macs) avec à chaque fois autant de navigateurs internet différents que possible (Mozilla, Safari, Chrome, Internet Explorer...). Cela vous permettra de détecter des éléments de votre site qui ne conviennent pas, qui doivent être modifiés et dont vous ne vous seriez peut-être pas rendu compte autrement. Il ne faut pas se contenter d'analyser le taux de rebond en termes techniques à partir du backend. Aucun plugin au monde ne vous permettra de vous rendre compte que la police est trop compliquée à lire ou que la navigation du site n'est pas suffisament simple. C'est pourquoi il est essentiel de vous mettre régulièrement à la place de vos visiteurs. 

3# Le contenu

Ne serait-ce pas génial si Google se décidait juste une fois à sortir de son silence pour nous dire quels sont les facteurs de classement les plus importants ?

Et bien, on n'a pas encore eu la liste détaillée, mais, cette année, le webmaster Google Martin Splitt est sorti de sa réserve pour énumérer trois des facteurs de classement les plus importants. Vous pouvez retrouver son intervention ici. Le premier facteur reste, encore et toujours, le contenu. 

"Vous devez avoir un contenu qui est utile pour l'utilisateur... et utiliser des mots que moi (l'utilisateur) utiliserait". 

Martin Splitt, Webmaster Google

Les outils de rankingCoach sont là pour vous aider à trouver les bons mots-clés pour votre contenu, mais vous ne devez pas vous arrêter aux mots-clés, vous devez aller au-delà. Vous devez offrir à vos visiteurs une expérience qui réponde à leurs besoin et leurs désirs. Votre contenu doit leur donner tout ce qu'ils ont besoin de savoir sur votre site.  

Par exemple, la meilleure page pour une requête telle que "acheter un ours en peluche pour enfant" permet à l'utilisateur d'accéder facilement à tout ce dont il a besoin pour acheter ce qu'il recherche. Elle n'inclut donc pas uniquement une description bien écrite du produit, mais aussi un accès facile aux conditions de livraison, au profil de l'entreprise, à l'assurance qualité et j'en passe. Ces détails font implicitement partie de la recherche réalisée par l'internaute et c'est ça qu'il faut avoir compris pour écrire un bon contenu. La structure du site est également importante car des liens internes et des menus bien conçus sur chaque page font partie de l'expérience client. Faire cela correctement améliorera le taux de rebond d'un site, mais aussi son taux de conversion.  

Ça fait déjà 3, plus que 197 ! 

Merci d'avoir lu cet article. Pour plus de conseils sur la création d'un bon contenu, la recherche des meilleurs mots-clés ou la rédaction de balises de contenu, consultez ces articles.

Votre succès se mesure à celui de vos rivaux, alors choisissez les bien !

Quels aspects techniques du SEO prendre en compte pour écrire un contenu efficace ?

Trouver les bons mots-clés pour votre référencement


Réussissez en ligne

L’application de marketing digital tout-en-un pour les petites et moyennes entreprises

DÉCOUVREZ-EN PLUS
Bon: 100 $ Coupon
Bon: 100 $ Coupon

13 Nov, 2019