SEO et mythes : 6 leçons de Google 

Avez-vous déjà entendu parler de la série "SEO Myth Busting" ? C'est une série diffusée sur la chaîne Youtube "Google Webmasters" qui revient sur les principaux mythes qui circulent dans le monde du marketing digital et vous aide à démêler le vrai du faux. La série en est déjà à sa deuxième saison. Si vous avez un peu de temps devant vous et que vous parlez anglais, je vous conseille d'aller faire un petit tour ici.   

Vous n'avez pas le temps de regarder tous les épisodes ? Ne vous en faites pas, nous nous en sommes chargé pour vous. Voici un résumé épisode par épisode de tout ce qu'il y a à retenir de cette deuxième saison ! 

Épisode 1 : Google & Bing 


Google et Bing dans la même pièce, impossible ? Pas du tout ! Dans ce premier épisode de la deuxième saison, Martin Splitt de Google et Sandhya Guntreddy de Microsoft se retrouvent pour évoquer les problèmes communs auxquels sont confrontés les deux moteurs de recherche et les questions que leur posent fréquemment leurs utilisateurs. 

La grande révélation :Les relations entre Google et Bing ne sont pas du tout hostiles comme vous l'aviez peut-être imaginé. Les deux entreprises travaillent d'ailleurs souvent ensemble pour améliorer l'expérience en ligne de leurs utilisateurs. Bing a un outil d'exploration appelé le " Crawl Control" qui permet aux utilisateurs d'indiquer à Bingbot le meilleur moment pour explorer leur site.  

Le conseil à retenir :Les liens retour sont un facteur de classement important pour Google et Bing, mais il ne sont qu'un facteur parmi des centaines d'autres. Ne vous concentrez donc pas uniquement sur les liens retour et, surtout, ne les achetez pas et ne spammez pas les URL. 

La meilleure citation :"Il y a un mythe sur les liens retour qui revient particulièrement souvent : si j'ai beaucoup de backlinks, j'ai probablement plus de chances d'obtenir un meilleur classement. Ce n'est qu'un mythe. Oui, c'est l'un des signaux, mais c'est loin d'être le seul"

Épisode 2 : Crawl Budget 


Dans cet épisode, Martin rencontre Alexis Sanders de Merkle pour discuter de Googlebot. Ils s'intéressent particulièrement à la vitesse d'exploration, à sa fréquence et à la hiérarchisation des priorités.

La grande révélation :Google limite la fréquence à laquelle Googlebot explore les sites internet. C'est ce que l'on appelle le "Crawl budget" (ou budget d'exploration). Il a été créé pour éviter que les serveurs sur lesquels les sites sont hébergés ne plantent à cause de Googlebot. Google explore cependant plus fréquemment les sites internet qui parlent d'actualité, comme les sites d'informations, pour faire en sorte que Google puisse offrir les informations les plus récentes lors des recherches liées à des événements d'actualité. 

Bien que le Crawl Budget fasse l'objet de beaucoup de débats, c'est un sujet qui ne concerne en réalité que les très gros sites internet qui comptent plus d'un million de pages. Si le contenu de votre site internet n'est pas indexé assez rapidement, vous devriez d'abord vous pencher sur d'autres aspects plus fondamentaux, comme la qualité de votre contenu ou la configuration du serveur de votre site. 

Le conseil à retenir :Si Google remarque que le contenu de votre site internet n'est pas mis à jour fréquemment, il l'explorera moins souvent. Afin d'éviter cela, vous devez donc poster régulièrement de nouveaux contenus, mettre à jour vos contenus existants et veiller à avoir des dates de publication et un sitemap actualisés. Si vous avez trop de pages et qu'elles épuisent votre budget d'exploration, essayez de trouver des façons de les consolider et d'éviter les contenus dupliqués.  

La meilleure citation :"Si des contenus sont très similaires les uns aux autres, devraient-ils exister ? C'est la première question à se poser. Pouvez-vous étendre votre contenu ? Par exemple, s'il est question de variations d'un même produit, vous pouvez peut-être utiliser un tableau pour les décrire sur une seule et même page au lieu d'avoir une page pour chaque variation." 

Épisode 3 : La vitesse de chargement des pages 


L'invité de cet épisode est l'expert en marketing digital Eric Enge. Il nous parle du concept de vitesse de chargement et de son importance.

La grande révélation :Google ne prend pas uniquement en compte la vitesse de chargement sur ordinateur, il souhaite également que les internautes qui utilisent leur smartphone au fin fond de la campagne avec une mauvaise connexion soient aussi en mesure d'avoir accès à votre site. 

Le conseil à retenir :Les images jouent un rôle important dans la vitesse de chargement, pensez à réduire leur taille. Les utilisateurs qui souhaitent améliorer la vitesse de chargement de leurs pages devraient également s'intéresser au concept de Lazy Loadinget à l'outil Lighthousedéveloppé par Google. Il permet de vérifier la vitesse de chargement de vos pages. Le seul hic est que les résultats qu'il donne son propre à l'appareil que vous utilisez au moment où vous faites le test et il ne permet pas d'analyser la vitesse sur un autre appareil.   

La meilleure citation :"53% du temps, les internautes quittent la page si elle met plus de 3 secondes à charger. Le temps de chargement moyen est de 15,3 secondes."

Épisode 4 : Les URL canoniques


Dans cet épisode consacré aux URL canoniques, l'invitée, Rachel Costello, conseillère en SEO technique, essaie d'apporter un peu plus de clarté sur les contenus dupliqués.

La grande révélation :Comme vous le savez peut-être, les balises canoniques peuvent vous éviter d'être pénalisé parce que vous avez des contenus dupliqués. Elles vous permettent d'indiquer à Google quelle page est la page avec le contenu original, celle que vous souhaitez voir afficher dans les résultats de recherche. Cependant, ce n'est pas parce que vous utilisez ces balises que Google va forcément respecter votre choix et afficher la page que vous avez sélectionnée. En effet, les balises canoniques ne sont qu'un critère parmi d'autres sur lesquels Google se base pour identifier les contenus dupliqués. Si votre site internet a des pages avec des contenus dupliqués, vous devez absolument utiliser ces balises, mais ne vous attendez pas à ce que Google suive aveuglément vos recommandations. 

Le conseil à retenir :Les pages qui contiennent trop de contenu dupliqué peuvent être considérées comme dupliquée même si elles proposent aussi en parallèle un contenu original. 

La meilleure citation :"Vous devez éviter de vous retrouver dans une situation où Google (ou Googlebot) doit choisir à votre place"


Épisode 5 : Migrations de sites


Dans cet épisode, Glenn Gave, conseiller en marketing digital, nous parle de changement de site, de migration d'URL et de changement de nom de domaine. 

La grande révélation :Migrer votre site vers un domaine qui appartenait auparavant à quelqu'un d'autre ne vous permettra pas de conserver les bons classements que cette personne avait obtenus. Par contre, vous pourriez avoir de gros problèmes si elle a utilisé son domaine pour des activités contraires au règlement de Google. 

Le conseil à retenir :Assurez-vous d'avoir bien configuré votre compte Search Console avant de déplacer votre site. En plus de rediriger les pages, vous pouvez accélérer les choses et contribuer à prévenir les problèmes avec Google en utilisant des outils de changement d'adresse pour informer Google que vous êtes en train de migrer votre site. 

La meilleure citation :"Peu importe ce que vous faites, faites le étape par étape"


Épisode 6 : : Faut-il toujours plus de contenu ?


L'épisode 6 traite d'un sujet particulièrement important en SEO : le contenu. Pour en parler, Martin a invité Lily Ray, SEO Director chez Path Interactive. La question au coeur de cet épisode est de savoir quelle quantité de contenu il faut produire pour son site internet. 

La grande révélation :Beaucoup pensent qu'en matière de contenu, c'est la quantité qui compte, mais ce n'est pas vrai. Pour réussir, il faut surtout miser sur un contenu de qualité qui apportera des informations utiles aux internautes. Ecrire des articles de blog sur des évènements ou des sujets en lien avec votre secteur d'activité peut vous aider à attirer le bon type de public sur votre site, mais il faut que votre contenu soit pertinent. Produire des tonnes de contenus qui ne ciblent pas les bons mots-clés ne vous aidera pas à faire en sorte que plus de clients trouvent votre entreprise. 

Le conseil à retenir :Si vous ciblez les même mots-clés d'année en année, ne passez pas votre temps à créer chaque année une nouvelle page pour chacun d'entre eux. Mettez à jour le contenu de vos pages existantes pour qu'elles correspondent à l'actualité du moment et gagnent ainsi en visibilité.   

La meilleure citation :"Il est intéressant d'avoir un blog qui parle de sujets pertinents pour l'entreprise ou des dernières nouvelles de son secteur, mais pas de produire du contenu juste pour le fait de produire du contenu".   

Nous espérons que cet article vous a plus !  

Découvrez-en plus sur rankingCoach, l'application de marketing en ligne


Lisez les articles ci-dessous pour en savoir plus sur le marketing en ligne : 



 

Réussissez en ligne

L’application de marketing digital tout-en-un pour les petites et moyennes entreprises

DÉCOUVREZ-EN PLUS
Bon: 75 € Coupon
Bon: 75 € Coupon

23 Sep, 2020